Homme qui réfléchit

Date de publication : vendredi 27 août 2021

Isolation des combles : que faire de votre ancien isolant ?

Lors d’une opération d’isolation des combles, la couche d’isolant ancienne doit-elle être retirée entièrement ou conservée sous le nouveau matériau isolant ? Dans le cas où elle est retirée, comment se débarrasser de son ancien isolant ?

Conserver ou retirer l’ancien isolant, comment savoir ?

Avant de se lancer dans l’isolation des combles, il faut se poser la question du devenir de l’ancien isolant. Parfois il peut être conservé, souvent il doit être retiré, comment savoir ? Si deux couches de matériau isolant peuvent être plus efficaces qu’une seule couche, il est des cas où il vaut mieux retirer l’ancien isolant.

Pour conserver l’ancien isolant, vous devez examiner plusieurs points :

  • l’ancien matériau est-il homogène sur toute la surface ?
  • est-il parfaitement sain, exempt de parasites ou rongeurs ?
  • le plancher des combles peut-il supporter la double couche d’isolant ?
  • l’ancien isolant est-il encore de bonne qualité ?

Si vous répondez non à l’une au moins de ces questions, il est préférable de retirer totalement l’ancien matériau avant d’en reposer un nouveau, plus efficace.

De manière générale, la laine de verre ou de roche se tasse très peu et garde son efficacité avec le temps. Elle peut donc être conservée, si elle est saine, exempte de parasites et rongeurs et si vous n’avez pas entreposé dans vos combles des meubles ou des cartons sur le tapis d’isolant. Cependant, les normes d’isolation ont évolué. Pour obtenir une résistance thermique suffisante (notamment pour bénéficier des aides à la rénovation énergétique), il peut être nécessaire d’en augmenter l’épaisseur. La méthode du soufflage est alors la plus pertinente.

Enlever l’isolant devenu inefficace, comment procéder ?

L’enlèvement d’un isolant ancien dépend du type d’isolant qui préexiste.
Si le plancher des combles est couvert de flocons, il faut vous équiper pour ne pas respirer les poussières d’isolant. Une fois équipé, vous devez aspirer la moindre parcelle de flocon avant de les vider dans des sacs. Cette technique est très fastidieuse et il est préférable de confier le travail à un professionnel qui dispose des machines et équipements nécessaires. À défaut, sachez qu’il est possible de louer une souffleuse qui fait aussi aspirateur. La journée de location vous en coûtera 150 euros.

Si l’isolant ancien se présente sous forme de rouleaux, il suffit de les enrouler sur eux-mêmes avant de les ligoter avec de la ficelle ou du scotch. Là encore, la tâche est fastidieuse, surtout si l’isolant est en trop mauvais état.

Dans tous les cas, équipez-vous d’une combinaison, de gants et d’un masque pour toucher ou respirer le moins possible le matériau isolant, souvent très irritant.

Comment se débarrasser de l’ancien isolant ?

Vous devez savoir que les matériaux isolants, même anciens, sont indiqués comme recyclables par les fabricants mais la réalité est tout autre.

Prenons l’exemple des panneaux composés de plâtre doublé d’un isolant : ils ne peuvent que difficilement être dissociés. Or les déchets de plâtre ne sont pas recyclables. Ainsi, un panneau plâtre – polystyrène sera peu recyclable, alors que le polystyrène seul, extrudé ou expansé, peut être recyclé dans la filière ad hoc avant de devenir pot de fleurs, chaise en plastique, etc.

Imposée par la loi de février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, une nouvelle filière de collecte et de recyclage vient d’être créée. Elle permet de mieux lutter contre les décharges sauvages de déchets de chantier.

S’agissant de la laine minérale en vrac ou en rouleaux, elle est considérée comme déchet non dangereux et 100 % recyclable. Vous pouvez donc déposer vos sacs d’isolant ancien en déchèterie. Pensez à prendre rendez-vous pour éviter d’être refoulé à l’arrivée.

Retour
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.