Femme qui dort dans son lit

Date de publication : vendredi 8 octobre 2021

Isoler du bruit une chambre à coucher : les solutions pour bien dormir

Un repos apaisé ne tolère ni lumière ni bruit. Sans aller jusqu’à dormir dans une chambre sourde, il est possible d’effectuer une isolation phonique de votre chambre à coucher. Découvrez comment bien isoler une chambre des bruits extérieurs et intérieurs pour des nuits paisibles et réparatrices.

Le bruit nocturne nuit à votre santé

La chambre à coucher constitue un îlot de repos dans une maison. Quand le logement est bruyant ou situé à proximité de sources de bruit, comme un aéroport ou un bar de nuit, la chambre peut en subir les effets nuisibles.

Non seulement le bruit empêche de s’endormir rapidement, mais il entraîne aussi des répercussions sur la qualité de votre sommeil :

  • réveils nocturnes,
  • modification de la structure du sommeil,
  • changement du rythme cardiaque,
  • apparition de manifestations vasomotrices.

Les nuisances sonores sont l’une des principales causes de perturbation du sommeil. Elles nuisent, par répercussion, à la qualité de vie des personnes :

  • somnolence diurne,
  • diminution de la vigilance,
  • performances d’activité réduites,
  • augmentation des temps de réaction.

Quand les bruits se répètent nuit après nuit, ils produisent, à long terme, des effets délétères sur la santé :

  • accélérations cardiaques au moindre bruit,
  • surconsommation médicamenteuse,
  • troubles divers : hypertension, anxiété, etc.

Les bruits extérieurs ne sont pas les seuls qui perturbent le sommeil. Les bruits intérieurs troublent tout autant :

  • machine à laver ou chauffe-eau qui tournent pendant les heures creuses,
  • télévision ou musique générés par les autres habitants du logement,
  • bruits de chasse d’eau,
  • bruits de pas.

Pour bien dormir et se réveiller reposé, il est donc primordial de s’isoler des bruits extérieurs comme intérieurs. L’OMS considère que le bruit à l’intérieur d’une chambre doit être inférieur à 30 décibels (niveau pondéré sur 8 heures d’affilée) ou 45 décibels (niveau de crête du bruit).

Isoler du bruit la chambre à coucher : les solutions

L’isolation phonique et acoustique est tout aussi importante que l’isolation thermique. Elle concerne à la fois les murs et cloisons, les fenêtres et les portes. L’isolation phonique contribue à empêcher les bruits extérieurs de pénétrer dans la chambre : route, voie ferrée, aéroport, etc. L’isolation acoustique protège la chambre des résonances et autres effets d’écho.

L’isolation phonique des murs et cloisons

Il existe deux types de murs : les murs simples qui utilisent le principe de la masse, les murs doubles qui utilisent le principe masse-ressort-masse.

Les murs simples sont composés d’un matériau lourd. Plus le matériau est lourd, plus il isole bien du bruit. Entrent dans cette catégorie :

  • le béton,
  • la pierre,
  • les parpaings, etc.

Les murs doubles sont composés de deux parois. Quand les parois sont asymétriques (briques et plaques de plâtre dissociées), c’est l’air entre les deux qui isole du bruit. Deux parois de même masse peuvent aussi être séparées par un isolant souple. Dans ce dernier cas, l’amortissement du bruit (effet ressort) est obtenu par la couche isolante.

Généralement, les murs de la chambre donnant sur l’extérieur sont isolés avec des murs épais doublés d’une cloison. Si le système s’avère insuffisant, l’isolation des murs extérieurs, tout comme des cloisons intérieures, peut être renforcé selon le système masse-ressort-masse :

  • un isolant souple (rouleau de laine de chanvre ou ouate de cellulose, par exemple),
  • une plaque de plâtre.

L’isolation phonique des portes et fenêtres

Les portes et fenêtres font aussi office de « coupe-bruit » lorsqu’elles sont suffisamment isolantes. Les blocs de porte et de fenêtres peuvent être remplacés par des produits plus isolants phoniquement.

Un double vitrage ITR sur les fenêtres présente un indice d’affaiblissement acoustique (Rw) suffisamment élevé pour bien isoler la chambre des bruits extérieurs. Le label Cekal permet de déterminer la qualité d’isolation phonique d’une fenêtre. Les niveaux AR4 et AR5 sont adaptés à proximité d’un axe routier fréquenté ou d’une ligne de transport urbain. Le niveau AR6 satisfait les besoins des logements situés près du périphérique ou d’un aéroport.

De la même façon, il existe des blocs portes intérieurs anti-bruit. Les caractéristiques phoniques sont les mêmes que pour les fenêtres (Rw). Les portes existantes peuvent aussi être isolées du bruit selon le principe masse-ressort-masse, en les doublant d’une couche isolante et d’une plaque de bois par exemple.

Si vous n’envisagez pas de changer les portes de la chambre, vous pouvez installer un rideau anti-bruit devant chacune d’elles. Moins efficaces qu’une isolation phonique, les rideaux anti-bruit peuvent cependant atténuer les bruits extérieurs et intérieurs pour vous permettre de mieux dormir.

Retour
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.