Caméra thermique

Date de publication : vendredi 16 avril 2021

Ponts thermiques : comment les identifier et les traiter

Entre autres anomalies dans l’isolation, les ponts thermiques sont sources de déperditions de chaleur et autres problèmes d’humidité. Pour éviter ces phénomènes, voici comment identifier les ponts thermiques et ce qu’il faut faire pour les traiter.

Éclaircissement sur le pont thermique

Le pont thermique est des endroits où l’on observe une disjonction dans l’isolation, qui entraîne une déperdition de l’ordre de 5 à 10 % de la chaleur produite, selon l’ADEME. Dans une habitation, les ponts thermiques génèrent des factures de chauffage conséquentes.

Autre inconvénient majeur des ponts thermiques, l’échange air chaud / air froid qui s’y effectue crée de la condensation. Celle-ci, en s’accumulant, risque de générer des moisissures et des traces noires d’humidité.

Une isolation réussie n’implique pas seulement de mettre une bonne couche d’isolant pour obtenir une résistance thermique élevée. Elle impose également de détecter les ponts thermiques et de les supprimer en traitant un à un tous les points qui laissent passer l’air extérieur.

Où peut-on trouver les ponts thermiques ?

Les ponts thermiques se trouvent le plus souvent à la jonction des parois :

  • entre les murs et le toit,
  • entre les murs et le plancher,
  • à la jonction murs / balcons,
  • au niveau des linteaux et des montants de fenêtres et de portes.

Plus globalement, il est possible de les retrouver partout où il existe des jonctions mais aussi des fixations, de l’isolant.

Comment repérer les ponts thermiques

Trouver les ponts thermiques peut se faire de façon empirique :

  • visuellement, rechercher tous les endroits où des taches noires et des moisissures se sont formées,
  • au toucher, rechercher tous les points froids de la maison (exemple : posez la main sur le montant en alu d’une baie vitrée ancienne et vous sentirez une nette différence de température).

Pour repérer les ponts thermiques, il est possible de s’adresser à un professionnel. Celui-ci repère, à l’aide d’une caméra thermique ou un thermo-détecteur, le lieu précis de chaque déperdition de chaleur.

Il en coûte entre 500 et 1 000 euros selon le type de bien pour un bilan thermique complet, mais le résultat est précis et fiable. Vous disposerez ainsi d’une véritable aide à la décision, en vous appuyant sur les conseils fournis avec le bilan thermique.

Renseignez-vous auprès des conseillers énergie de votre secteur. Ils vous diront si les collectivités proposent des aides pour réaliser un bilan énergétique.

Vous pouvez aussi faire l’acquisition d’une caméra thermique. Cependant, il faut savoir que les résultats ne sont pas si faciles à interpréter. De plus, le coût d’une bonne caméra thermique est aussi élevé que celui d’un bilan énergétique par un professionnel… sans les conseils avisés que l’artisan peut vous fournir.

Comment traiter les ponts thermiques

Il existe différentes façons de traiter les ponts thermiques, qui dépendent essentiellement de l’endroit où se situe le pont thermique.

Pour toutes les parois froides, l’isolation de l’enveloppe est la solution qui s’impose. L’isolation par l’extérieur des murs et des toitures est la plus efficace pour supprimer les ponts thermiques. Les planchers bas peuvent aussi être isolés par l’extérieur si la maison possède un sous-sol, une cave ou un vide sanitaire.

Dans le cas où l’isolation extérieure s’avère trop difficile, il est recommandé de poser des planelles isolantes ou des rupteurs de ponts thermiques entre les murs et les planchers intermédiaires.

Au niveau des planchers bas, la solution réside dans la réalisation d’une chape flottante posée sur une couche d’isolant.

Le plancher haut sera isolé à l’aide d’un matériau isolant performant projeté dans les combles, qui couvrira la totalité de la surface, y compris les angles dans lesquels résident les ponts thermiques.

En ce qui concerne les montants froids des portes et fenêtres, la solution réside dans le changement des fenêtres. Les nouveaux matériaux sont beaucoup moins conducteurs et une mousse isolante entre la fenêtre et le mur fera le reste.

S’agissant de travaux d’isolation, vous pouvez bénéficier des aides à la rénovation énergétique.

Retour
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.