Casques chantier

Date de publication : vendredi 6 août 2021

Normes du vide sanitaire : obligation, hauteur, accessibilité, DTU

Les questions sur les vides sanitaires sont nombreuses et les réponses pas toujours très claires. Dans ce guide, nous avons tenté de répondre à toutes les questions sur les vides sanitaires et les normes à respecter.

Le vide sanitaire est-il obligatoire dans les nouvelles constructions ?

L’intérêt d’un vide sanitaire dans la construction d’une maison n’est plus contestable. Le vide créé sous la maison assure une isolation thermique de la maison grâce à l’air qui circule sous le plancher. De plus, la maison n’est plus en contact avec l’humidité du sol et ne subira pas de remontées capillaires.

Pour autant, le vide sanitaire n’est pas obligatoire dans les nouvelles constructions. En revanche, depuis le 1er octobre 2020, une étude de sol est obligatoire lors de la vente d’un terrain à bâtir. Elle doit permettre de déterminer les risques liés au sous-sol et de proposer la meilleure solution de construction (sur vide sanitaire ou sur terre-plein). Sont ainsi soulignés les risques : zone sismique, mouvements de terrain, potentiel radon, etc.

De plus, le constructeur a l’obligation de prendre en compte l’étude de sol pour proposer la meilleure solution technique pour tenir compte des risques et limiter :

  • les déformations de la maison lors des mouvements différentiels de terrain,
  • les échanges thermiques entre le terrain et la maison,
  • les variations d’humidité dus aux eaux de ruissellement, aux eaux pluviales et à la végétation.

Quoi qu’il en soit, sur le long terme, il est toujours préférable de construire sur un vide sanitaire même si le coût de la maison s’en trouve plus élevé.

Quelle doit être la hauteur d’un vide sanitaire ?

La norme DTU 65.10 qui traite des canalisations impose une hauteur minimale de 60 cm pour que le vide sanitaire d’une maison soit accessible. La hauteur minimale hors accessibilité est de 20 cm.

La hauteur maximum est celle qui transformerait cet espace en surface habitable, à savoir 1m80.

En dessous de 60 centimètres, le vide sanitaire n’est pas considéré comme accessible. Dès lors, il ne permet aucune intervention technique sur les canalisations et autres réseaux.

Idéalement, le vide sanitaire mesure 80 cm à 1m et est accessible au travers d’une trappe de visite sous la maison ou d’une grille sur l’un de ses côtés. L’accès doit mesurer au moins 60 centimètres carrés.

Quelles sont les normes à respecter pour le confort de la maison ?

L’une des conditions d’efficacité énergétique du vide sanitaire réside dans son aération. La ventilation du vide sanitaire doit être suffisante pour que l’humidité n’y stagne pas.

Pour une ventilation naturelle moyenne, le vide sanitaire doit comporter une surface de bouches d’aération d’au moins 5 centimètres carrés par mètre carré de l’espace. Ainsi, pour une surface au sol de 100 mètres carrés, vous devrez disposer un minimum de 500 centimètres carrés de grilles de ventilation.

Vous atteindrez l’optimum de la ventilation avec une surface de grilles de 1 500 centimètres carrés. Précision importante, ce niveau d’efficacité protège aussi la maison des risques liés au radon dans les régions moyennement exposées.

A défaut d’une bonne ventilation, vous pourriez rencontrer des problèmes de murs humides, de moisissures et d’inconfort thermique. Dans ce cas, vous serez amené un jour ou l’autre à assécher votre vide sanitaire.

Quelles sont les normes d’isolation du vide sanitaire ?

Selon l’ADEME, les planchers sont responsables de 10 % des déperditions de chaleur dans une maison. Pour renforcer sa fonction d’isolation, il est nécessaire de bien isoler le vide sanitaire. Toutes les informations se trouvent ici.

Retour
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.