Cave

Date de publication : vendredi 25 juin 2021

Isolation du plafond du sous-sol : notre guide

Isoler le plafond de votre sous-sol : une opération efficace pour gagner en confort et faire des économies ! Quels matériaux choisir, quelles techniques mettre en œuvre : suivez notre guide pour savoir comment procéder.

Pourquoi isoler le plafond du sous-sol ?

Le sous-sol à usage de rangement ou de garage est rarement isolé : ce n’est pas une pièce à vivre, et à moins que les objets que vous y stockez ne se détériorent (à cause de l’humidité, la plupart du temps), vous n’avez pas de raison de vous en préoccuper… Et pourtant ! Saviez-vous que près de 10 % des déperditions de chaleur dans votre maison passent par le sol ? Un sous-sol pas ou mal isolé transmet le froid au niveau supérieur via le plafond. Résultat : le plancher de votre rez-de-chaussée est inconfortable et vous essayez de compenser en augmentant le chauffage… En vain !

Par ailleurs, isoler le plafond de votre sous-sol vous permet aussi d’envisager d’autres utilisations pour cet espace ; avec une atmosphère assainie et plus confortable, vous pourrez y stocker des denrées et des objets fragiles sans problème. Mieux encore : vous pourrez même envisager de rendre le sous-sol habitable, moyennant un chantier d’isolation globale !

Enfin, isoler le plafond de votre sous-sol peut contribuer à éviter certains problèmes structurels liés aux infiltrations et aux remontées d’humidité en provenance du sol : moisissures, développement de salpêtre, fissures, etc. Un plafond bien isolé joue en effet le rôle d’un bouclier physique et thermique !

Quels isolants employer ?

La mousse polyuréthane : le plus innovant

C’est l’isolant idéal pour protéger le plafond d’un sous-sol ancien ! La mousse polyuréthane est projetée sur la surface à isoler et vient la recouvrir de façon très uniforme, absorbant les irrégularités éventuelles. Elle s’adapte aussi aux plafonds aux formes spécifiques, comme dans les caves voûtées par exemple ! Ses performances thermiques et acoustiques sont conformes aux réglementations en vigueur. Enfin, elle n’occasionne presque aucune perte de hauteur : parfait si vous souhaitez rendre l’espace habitable.
Prix : environ 25 €/m²

Le polystyrène : économique et facile à poser

Les plaques de polystyrène extrudé sont particulièrement faciles à mettre en œuvre : il suffit de les coller ou de les cheviller sur le plafond, de préférence en béton. Pour une efficacité optimale, mieux vaut ne pas avoir à effectuer de découpes dans l’isolant (pour laisser passer de la tuyauterie par exemple) : ainsi, vous ne créez pas de ponts thermiques. Il est également très important que les plaques soient jointives. Bref, les finitions doivent être irréprochables pour une isolation parfaite !
Prix : de 10 à 20 €/m²

Les laines naturelles et minérales

Laines de verre, de roche ou de bois ont chacune des propriétés isolantes reconnues ; mais sont-elles pour autant adaptées à l’isolation du plafond de votre sous-sol ?

La laine de verre semi-rigide est très abordable, résiste au feu mais peut se tasser et perdre de ses performances thermiques en accumulant l’humidité. A réserver donc aux sous-sols sains.

La laine de roche sous forme de panneaux rigides : elle présente également une très bonne efficacité acoustique et est perméable à la vapeur, ce qui signifie que l’humidité n’affecte pas son action isolante.

Laine de bois : durable et renouvelable, c’est une ressource naturelle qui permet de bonnes performances thermiques ; elle réagit bien à l’humidité, mais elle est plus chère : jusqu’à 50 €/m².

Les laines naturelles ou minérales se posent suivant une technique qui consiste à apposer une armature (en bois ou métallique) au niveau du plafond, dans laquelle les panneaux seront installés. Cette pose permet en outre de plaquer l’isolant avec une plaque de plâtre pour obtenir une finition lisse : idéal pour un sous-sol habitable.

Quelles aides pour isoler le plafond du sous-sol ?

L’isolation du plafond de votre sous-sol a un coût qui peut rapidement grimper si vous optez pour des matériaux particulièrement performants ! Toutefois, comme ce chantier vous permet de gagner en efficacité thermique, il est éligible à différents dispositifs d’aide financière, à condition d’être réalisé par un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) :

  • Les CEE (Certificats d’Économies d’énergie) Auchan
  • MaPrimeRénov’ (montant dépendant des ressources du foyer)
  • La TVA à taux réduit (5,5 %)
  • L’éco-prêt à taux 0 (Éco-PTZ)
  • Les aides des collectivités locales

Vérifiez dès maintenant votre éligibilité grâce à notre outil en ligne  !

Retour
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.